( Citrus paradisi; Angl : grapefruit; Esp : toronja, pomelo )

C'est un fruit que l'on nomme à tort pamplemousse, son nom propre étant pomelo, grapefruit en anglais. Pour ajouter à la confusion, le  pamplemousse ( Citrus maxima ), plus gros, énorme, très lourd et piriforme, se dit pummelo en anglais. Pour accentuer encore plus la confusion, le pamplemousse dont la chair remplie de nombreux pépins est recouverte par une peau épaisse et aromatique est parfois commercialisé en France sous la dénomination de " pomelo exotique ".

Le mot grapefruit a été utilisé pour la première fois en 1814 à la Jamaïque. Peut-être est-ce du au fait que le pomelo produit des fruits en grappes.

Selon certains, hybride d’un pamplemousse et d’une orange de Chine, le pomelo aurait été créé aux Bahamas par Philippe

Odette, un chirurgien de Napoléon 1er. En fait on ne connait ce fruit, si courant de nos jours, que depuis le 18e siècle seulement et on ignore s'il provient d'une mutation naturelle du pamplemousse, ou s'il est le produit d'un croisement.

Le pomelo est le fruit d'un arbre de la famille des Rutacées qui peut atteindre de 8 à 9 mètres de haut. Le pomelo, plus ou moins rond, atteint de 8 à 15 cm de diamètre. Son écorce peut être teintée de jaune ou de rose. Sa pulpe jaune, rose ou rouge est plus ou moins douce, acidulée, sucrée et parfumée. Le nombre de pépins varie selon les variétés.

On le cultive aujourd'hui aux États-Unis, en Malaisie, en Thaïlande, aux Îles Fidji et à Taiwan, etc. Les États-Unis sont le plus gros producteur avec plus de 40% de la production mondiale. On procède à l'extraction de jus et la mise en conserve de 60% de la récolte, le reste étant consommé frais.

De l'automne jusqu'au printemps, les pomelos proviennent essentiellement des États-Unis et d'Israël; l'été, ils sont importés d'Afrique du Sud et d'Argentine. Nous pouvons désormais, toute l'année, alterner les variétés toutes aussi savoureuses les unes que les autres, que leurs chairs soient jaunes, roses ou rouges.

Croisements

Le  Sweetie, fruit du croisement du pomelo et du pamplemousse  se trouve parfois, d'octobre à décembre, avec d'autres fruits exotiques. Ce drôle d'agrume assez gros, bien rond, a une écorce verte qui camoufle une chair blonde ou rose d'une grande douceur.

Le tangelo est un hybride de mandarine avec le pomelo. Son nom vient de l'anglais tangy qui signifie " goût piquant ". C'est un agrume à l'écorce très colorée d'une douceur remarquable, à la peau mince, sans pépins pour certaines variétés, cultivé depuis plus de vingt ans en Floride. La pulpe juteuse est moins acidulée et plus sucrée que celle du pomelo.

Dans certaines variétés, le coté opposé à la tige est pourvu d'une excroissance.

On l’identifie souvent par le nom de la variété. La Minneola ou la Orlando sont les variétés les plus répandues.

Le Minneola ou " Honeybell " est nommée ainsi à cause de sa forme qui ressemble à une cloche. Cette forme est causée par un renflement près de sa tige. Sa chair est sucrée, juteuse et sans pépins. Le tangelo Orlando a une écorce orangée très difficile à peler. Sa chair contient des pépins.Concernant le pomelo :

Le chironja est un hybride d'orange et de pomelo, récemment créé et cultivé à Porto Rico.
[HAUT DE LA PAGE]





Rare espèce d'agrume à ne pas être originaire d'Asie, de Chine ou d'Indochine, le pomelo est observé, depuis le 18e siècle, aux Barbades et en 1750 à Porto-Rico. On ignore s'il s'agit d'une mutation naturelle du pamplemousse ou le produit d'un croisement.

Par contre le pamplemousse est originaire d'Asie et vieux de plus de 4000 ans.

On croit que c'est le comte français Philippi, chirurgien des armées napoléoniennes qui, capturé par les Anglais lors de la bataille de Trafalgar, découvrit, en 1823, le pomelo aux Bahamas où il était emprisonné. Ce militaire fut ensuite à l'origine des premières plantations de cet agrume en Floride. La culture du pomelo dans cet état s'étendit dès 1885, gagna la Californie, le Texas, l'Arizona. Même si sa véritable mise en culture à très grande échelle ne remonte qu'aux années 1920, le pomelo était, au

début du 20e siècle, un des agrumes les plus couramment consommés. C'est à cette époque que se diversifièrent la plupart des variétés toujours consommées aujourd'hui.
[HAUT DE LA PAGE]





Pour ceux qui tiennent à rester minces, son apport énergétique reste modéré (42 cal/ 100 g), aussi le pomelo est un fruit à privilégier dans notre alimentation, tant pour ses qualités gustatives que pour ses propriétés nutritionnelles (en particulier sa teneur intéressante en vitamine C : 37 mg aux 100 g ). Il contient du potassium et de l'acide folique, des vitamines B1 et P, élément de protection vasculaire ( en cas de fragilité capillaire ). Le plus acide, pris avant les repas active efficacement la sécrétion des sucs gastriques. C'est un excellent diurétique, à employer par exemple en cas d'oligurie. Son jus est bénéfique en cas d'inflammation de la prostate. Recommandé pour le foie, il stimule l'appétit et active la digestion. Cependant les dyspepsiques peuvent mal le supporter et ont intérêt à le manger entre les repas.
[HAUT DE LA PAGE]




Achat

Choisissez des fruits lourds pour leur taille, signe qu'ils sont juteux. Ils doivent être relativement fermes avec une peau tendue et brillante. Certaines marques sur la peau, telles que des cicatrices ou des plaques dures, n'altèrent pas la qualité des fruits.

Comme quantité d'autres agrumes, un pomelo peut avoir des reflets verts... et être parfaitement mûr. En effet, certains fruits, provenant de pays ensoleillés, n'ont pas connu les basses températures, entre 4 et 10°,  nécessaires à la transformation de la chlorophylle verte en pigments jaunes ou rouges. Ne vous préoccupez donc pas trop de la couleur. D'autant plus que certains industriels les expose une fois cueillis à du gaz éthylène _ produit naturellement par certains fruits comme la pomme _ dans une pièce chaude pour leur donner de la couleur.

Les fruits sans pépins sont souvent plus savoureux.

Particulièrement sucrés, plus riches en vitamines, mais moins parfumés, les pomelos roses sont actuellement en faveur sur nos tables.

La saveur amère du pomelo est due à des substances caractéristiques des fruits " citrus " : naringoside et hespéroside (composés flavoniques) et surtout limonoïde (si puissante que son amertune est sensible à une concentration inférieure à 1 pour 1000 !).

Conservation

Les pomelos se gardent quelques jours à température ambiante. Pour une conservation plus prolongée, placez-les dans le bac à légumes du réfrigérateur. Si la chair du pomélo est un peu sèche, faites-la macérer dans un peu de jus de fruit.

Préparation

On utilise parfois, dans certaines préparations culinaires, des quartiers de pomelos pelés à vif, les " suprêmes ". Pour séparer les quartiers d'un pomelo, commencez par le peler à vif : découpez une calotte aux deux extrémités de l'agrume, puis découpez l'écorce en bandes longitudinales à l'aide d'un couteau-scie et retirez la peau blanche qui peut encore rester. Prenez ensuite le pomelo dans le creux de l'autre main et passez la pointe d'un couteau de part et d'autre du premier quartier pour décoller la membrane de peau, puis détachez ce quartier et ainsi de suite. Pressez les peaux au-dessus d'un bol pour en extraire le jus.

Congélation

Le zeste et le jus se congèlent parfaitement. Le zeste peut se confire. Le consommateur doit être averti si le pomelo a été traité par des produits anti-moisissure, ce qui les zestes rend impropres à la consommation.


Astuces : 
    • Pour manger facilement un pomelo coupé en deux à la petite cuillère, détachez préalablement les quartiers en utilisant une cuillère dentelée ou un couteau dentelé à lame recourbée.
    • Pour peler plus facilement à vif les pomelos, épluchez-les grossièrement puis placez-les au réfrigérateur. La peau se contracte et durcit sous l'action du froid, et est ainsi plus facile à retirer.
    • Pour ajouter plus de couleur à des demi-pomelos évidés qui serviront de coupe pour une salade composée ou une salade de fruits, retournez le demi-pomelo vide sur le fond d'une assiette contenant de la grenadine pour un plat sucré, ou du jus de betterave pour un plat salé.
    • Pour préserver toute la richesse vitaminique du jus de pomélo, il convient de presser le fruit au dernier moment.
    • Les pépins du pomélo sont très riches en pectine. Ce qui fait qu'on peut les cuire en même temps que la pulpe quand on prépare une marmelade (on les rassemble dans un nouet de mousseline, pour pouvoir les retirer facilement). La "prise" est alors parfaite.



[HAUT DE LA PAGE]



Le jus est très rafraîchissant. L'écorce se confit. Vous pouvez  manger la chair en entrée ou en dessert, nature ou saupoudrée d'un peu de sucre. Le pomelo peut remplacer l'orange et l'ananas dans la plupart des recettes. Il entre dans la composition de salades de fruits, gâteaux, flans, tartes, sorbets. On l'ajoute à des salades composées que vous pouvez disposer dans les demi écorces évidées. Vous pouvez le faire griller et le servir en accompagnement de crevettes, canard, poulet ou porc. On peut déglacer le jus de cuisson des magrets de canard avec un peu de jus de pamplemousse et servir avec des quartiers grillés.

SALADE EXOTIQUE AU POMELO
POUR 6 PERSONNES

Ingrédients

  • 5 tomates
  • 1 boîte 4/4 de cœurs de palmier
  • 2 avocats
  • 1 gros pomelo ou deux petits
  • 100 g d'olives noires

Pour la sauce
  • 1 c à soupe de moutarde
  • 1 verre 1/2 d'huile d'olive
  • 1/2 verre d vinaigre de cidre
  • 1 citron
  • sel, poivre

Préparation

  • Coupez les tomates en tranches pour garnir le tour du plat. Montez au milieu les cœurs de palmier coupés en rondelles.
  • Cernez-les des tranches d'avocat coupés en quatre, épluchés et passés au jus de citron pour les empêcher de noircir.
  • Intercalez des tranches de pomelo coupés à vif. Garnissez d'olives noires. Présentez accompagné de vinaigrette.

[HAUT DE LA PAGE]