L'origine de la Saint Valentin

La commémoration de la Saint-Valentin remonte à l'époque de l'empire Romain, sous le règne de l'empereur Claude II. Rome était alors engagée dans des campagnes militaires sanglantes et impopulaires. Claude le Cruel, comme il était appelé, avait des difficultés pour recruter des soldats destinés à rejoindre les légions militaires. Pensant que la principale raison tenait au fait que les Romains ne voulaient pas quitter leurs fiancées ou leurs familles, il décida d'annuler tous les mariages et les fiançailles à Rome.

Un prêtre chrétien du nom de Valentin décida de défendre l'amour dans l'Empire et commença à marier les couples en secret malgré les ordres de l'empereur Claude. Lorsque ce dernier apprit l'existence de ces cérémonies, il mit Valentin en prison qui y resta jusqu'à sa mort, le 14 février de l'an 270.

C'est quelques siècles plus tard que la Saint-Valentin pris son importance. À l'époque, le christianisme commençait à se développer en Europe, et l'Église cherchait à supprimer les fêtes païennes. La Saint Valentin remplaça alors Lupercalia, la fête de la fertilité, qui tombait à la mi-février. En l'honneur de son sacrifice pour l'amour, Valentin fut canonisé.

Depuis, la tradition d'honorer Valentin continue. Les thèmes de l'amour et de la fertilité dans leur signification originale ont perduré et évolué en s'adaptant à notre monde contemporain. C'est ainsi que de nos jours, traditionnellement, le 14 février les amoureux s'échangent des cartes de Saint-Valentin, s'offrent des fleurs et célèbrent leur amour.