Gâteau aux pommes ou autres fruits
Provenance: Sarah, Montréal
Commentaires: On peut remplacer les pommes par des bleuets, des fraises ou des morceaux de pêches ou, si désiré, ajouter un fruit différent à chaque ajout de pâte pour un gâteau aux saveurs multiples.
Portion: 1 gâteau tubulaire de 25 cm [10 pouces]
IngrédientsPréparation
  • 300 g [1 1/2 tasse] de sucre
  • 420 g [3 tasses] de farine
  • 15 mL [3 cuil. à thé] de poudre à pâte
  • 1 mL [1/4 de cuil. à thé] de sel
  • 8 blancs d'oeufs non battus
  • 250 mL [1 tasse] d'huile de canola
  • 15 mL [1 cuil. à table] de vanille
  • 60 mL [1/4 de tasse] de jus d'orange
  • Chapelure non assaisonnée
  • Enduit végétal en vaporisateur
Garniture
  • 4 pommes, coeurs enlevés, pelées et tranchées
  • 25 g [5 cuil. à thé] de sucre
  • 25 mL [5 cuil. à thé] de cannelle
  • Préchauffer le four à 180°C [350°F].
  • Dans un petit bol, mélanger ensemble tous les ingrédients de la garniture [tranches de pommes, sucre et cannelle]; réserver.
  • Dans un grand bol, mélanger ensemble le sucre, la farine, la poudre à pâte et le sel.
  • À l'aide d'une cuiller de bois, en pliant, incorporer les blancs d'oeufs non battus, l'huile de canola, la vanille et le jus d'orange dans les ingrédients secs.
  • Vaporiser généreusement un moule tubulaire de 25 cm [10 pouces] d'enduit végétal; le saupoudrer ensuite de chapelure.
  • Verser le tiers de la pâte dans le moule, égoutter le jus de la garniture avant d'en répartir la moitié sur la pâte.
  • Verser ensuite un autre tiers de la pâte sur la garniture, puis répartir le reste de la garniture sur la pâte.
  • Couvrir la garniture du reste de la pâte.
  • S'assurer que les morceaux de pomme ne touchent pas le fond du moule.
  • Cuire au four préchauffé, pendant 1 heure 15 minutes.


Kasher, Casher ou Cacher
Se dit d'un aliment conforme aux prescriptions de la loi rituelle juive, ainsi que du lieu où il est préparé ou vendu. Pour être vraiment kasher, un plat doit être préparé avec des ingrédients cachers. Un fournisseur kasher obtient l'aval d'un organisme religieux selon différents critères, comme par exemple la provenance de la viande qu'il achète, et le réseau de surveillance pour la préparation et de la cuisson de ses ingrédients.