Poitrine de veau farcie
Provenance: Sarah, Montréal
Commentaires: Pour varier, avant la cuisson, on peut verser 1 boîte de 284 mL [10 onces] de sauce aux tomates et aux champignons sur la poitrine de veau farcie.
IngrédientsPréparation
  • 2 gros oignons, tranchés
  • 5 mL [1 cuil. à thé] de paprika
  • 250 mL [1 tasse] d'eau
  • 1 poitrine de veau de 3,2 kilos [7 livres]
  • 15 mL [1 cuil. à table] d'ail fraîchement émincé
  • Sel et poivre, au goût
  • Gras
Farce
  • 56,75 g [1/8 de livre] de margarine
  • 250 mL [1 tasse] de dés d'oignon
  • 250 mL [1 tasse] de dés de céleri
  • 1 boîte de 113 mL [4 onces] de champignons, égouttés
    ou
    125 mL [1/2 tasse] de champignons frais, hachés
  • 1 oeuf
  • 5 mL [1 cuil. à thé] de poudre d'ail
  • Sel et poivre, au goût
  • 340 g [3/4 de livre] de pain du Sabbat sec
  • Eau
  • Répartir les tranches d'oignons au fond d'une grande rôtissoire graissée et les saupoudrer de paprika, avant d'y verser l'eau; réserver.
  • Découper une pochette dans la poitrine de veau.
  • Frotter l'extérieur de la poitrine de veau avec l'ail émincé, la saler et la poivrer; déposer le reste de l'ail à l'intérieur de la cavité.
  • Préchauffer le four à 180°C [350°F].
  • Préparer la farce.
  • Farcir la cavité de la poitrine de veau [si nécessaire, coudre l'ouverture avec du fil et une aiguille].
  • Tout reste de farce peut être cuit à part, dans un moule graissé.
  • Cuire le veau farci dans la rôtissoire réservée au four préchauffé pendant 2 à 3 heures, jusqu'à ce qu'il soit bien cuit [76°C - 170°F au thermomètre à viande].
Farce
  • Fondre la margarine dans un poêlon.
  • Y faire revenir les dés d'oignon, les dés de céleri, les morceaux de champignons jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
  • Tremper le pain du Sabbat dans de l'eau pour l'imbiber; le presser pour enlever l'eau.
  • Incorporer le pain humide au mélange de légumes, avec l'oeuf; assaisonner de poudre d'ail, de sel et de poivre.


Kasher, Casher ou Cacher
Se dit d'un aliment conforme aux prescriptions de la loi rituelle juive, ainsi que du lieu où il est préparé ou vendu. Pour être vraiment kasher, un plat doit être préparé avec des ingrédients cachers. Un fournisseur kasher obtient l'aval d'un organisme religieux selon différents critères, comme par exemple la provenance de la viande qu'il achète, et le réseau de surveillance pour la préparation et de la cuisson de ses ingrédients.